comment aider un enfant autiste

Élever un enfant autiste n’est pas une tâche facile. Il est nécessaire d’être bien informé sur le trouble et de disposer d’outils permettant d’approcher le monde intérieur de l’enfant afin de gagner sa confiance et de pouvoir l’aider.

Malheureusement, il n’existe pas de stratégies infaillibles pour éduquer un enfant autiste, car ce qui peut fonctionner avec un enfant peut être contre-productif chez un autre.

C’est pourquoi il est important que chaque famille élabore ses propres directives éducatives, en tenant compte du degré de gravité du trouble, ainsi que des zones les plus touchées et du niveau de développement atteint par l’enfant.

Néanmoins, il existe certaines stratégies générales qui peuvent être utiles pour aider un enfant autiste à la maison et compléter l’éducation qu’il reçoit à l’école et le traitement psychothérapeutique.

5 conseils pour aider un enfant autiste à la maison

1. Etablir un plan d’éducation

L’éducation d’un enfant ne s’improvise pas, encore moins lorsqu’il s’agit d’un enfant diagnostiqué autiste, car elle requiert une attention particulière. Si vous éduquez votre enfant en vous basant sur une stratégie d’essais et d’erreurs, il est probable que vous finirez par générer davantage de confusion et de frustration.

Il est donc essentiel que vous recherchiez des informations sur le trouble et que vous approfondissiez les besoins de votre enfant.

En collaboration avec le psychologue ou le psychopédagogue, vous pouvez élaborer un plan d’éducation flexible qui s’adapte aux besoins de votre enfant à chaque stade de son développement.

2. Surveillez le régime alimentaire de votre enfant

Il n’existe pas de régime spécifique permettant de guérir l’autisme, mais certaines recherches ont indiqué qu’un régime sans gluten ni caséine, que l’on trouve dans les aliments à base de farine de blé ainsi que dans le lait et les produits laitiers, peut améliorer les symptômes.

A lire également :  Des clés pour stimuler la parole de votre bébé

Une étude menée à l’université de Rochester a révélé que ce type de régime n’est non seulement pas nocif pour les enfants autistes, mais qu’il peut aussi contribuer à modifier légèrement leur comportement social, ainsi qu’à améliorer les troubles gastro-intestinaux.

3. Jouez avec lui

Jouer est l’une des activités les plus stimulantes pour un enfant, en particulier pour un enfant autiste. C’est une excellente stratégie pour les aider à développer leurs compétences psychomotrices et communicatives, pour stimuler le langage et pour favoriser un climat de bien-être à la maison.

En outre, jouer avec l’enfant contribuera à renforcer votre lien affectif. Il existe de nombreux jeux qui peuvent divertir votre enfant et stimuler en même temps le langage et la communication. Il s’agit simplement de trouver les jeux que votre enfant aime le plus.

4. Apprenez à votre enfant à établir des routines

Les routines sont très importantes pour l’enfant autiste, car elles stimulent la confiance en soi, le font se sentir plus à l’aise dans son environnement, tout en facilitant l’apprentissage de certaines habitudes et comportements sociaux.

C’est pourquoi il est essentiel d’instaurer dans sa vie quotidienne des habitudes qui l’aident à être de plus en plus autonome.

Vous pouvez commencer par des habitudes simples, comme se laver les mains avant de manger ou se brosser les dents avant d’aller se coucher, puis passer à des routines plus complexes, comme ramasser ses jouets après avoir joué ou mettre la table.

5. Encouragez-le constamment

L’une des choses les plus difficiles à faire pour un enfant autiste est de s’engager dans de nouvelles tâches ou de nouveaux projets qui sortent de sa routine habituelle.

A lire également :  La pédagogie Pikler et ses principes directeurs

Cependant, le fait d’avoir de nouveaux objectifs et de pratiquer des activités différentes les aide non seulement à s’ouvrir au monde et à améliorer la communication, mais leur permet également d’en apprendre davantage sur l’environnement qui les entoure.

C’est pourquoi il est important de motiver continuellement votre enfant à faire de nouvelles choses : faire du sport, l’inscrire à un atelier sur un sujet qui le passionne ou simplement planifier quelque chose qui sort de sa routine quotidienne, comme aller se promener sur un autre terrain de jeu.