comment apprendre le respect a un enfant

Le respect est l’une des valeurs les plus importantes à enseigner aux enfants, et pas seulement le respect des adultes et des figures d’autorité, mais aussi celui des autres enfants et de soi-même. En effet, le respect mutuel est la base d’une bonne coexistence, ainsi que le terrain sur lequel s’épanouit une solide estime de soi.

Comment apprendre aux enfants la valeur du respect ?

1. Donner l’exemple

Lorsque les enfants sont jeunes, ils apprennent principalement par imitation. Cela signifie que s’ils voient les adultes se respecter à la maison, ils apprendront à respecter les autres.

Il est presque impossible d’éviter les désaccords et les disputes, mais il est également essentiel de parler à partir d’une attitude de respect mutuel.

Un foyer où l’on crie et où chacun se bat pour le respect deviendra le terreau idéal pour l’intolérance et l’agressivité.

2. Soyez gentil avec votre enfant

Des mots comme “s’il vous plaît”, “merci” et “je suis désolé” ne vous feront pas perdre le respect de votre enfant, au contraire. Les enfants sont des petites personnes qui méritent aussi d’être traitées avec gentillesse.

Par conséquent, si vous faites une erreur, excusez-vous, cela leur apprendra à reconnaître leurs erreurs et à être humbles. Et s’il vous aide, reconnaissez son effort et remerciez-le, afin qu’il apprenne à apprécier les efforts des autres.

3. Demandez-leur leur avis et respectez leurs décisions

Lorsque votre enfant commence à grandir, il est important de tenir compte de ses opinions. Dans la mesure du possible, demandez-leur ce qu’ils pensent des décisions qui les concernent directement.

A lire également :  Peut-on faire des abdos pendant la grossesse ?

Il est également important qu’ils sachent que, même si à certains moments vous ne partagez pas leur décision, ils peuvent toujours compter sur vous.

4. Adoptez l’honnêteté

Pour respecter quelqu’un, il faut lui faire confiance. Par conséquent, si vous voulez que votre enfant vous respecte, il est essentiel qu’il vous fasse confiance. Ne leur mentez pas et ne les trompez pas, car ils se sentiront déçus et trahis.

S’ils sentent qu’ils ne peuvent pas vous faire confiance, ils ne vous respecteront pas. Lorsque les vérités sont difficiles, essayez de trouver les meilleurs mots pour que votre enfant les comprenne, mais ne les lui cachez pas car, en essayant de le protéger, vous pourriez perdre sa confiance.

5. Établir des règles claires pour la vie en commun

À la maison, il est important que tous les membres du foyer se respectent mutuellement et aient leur espace personnel, y compris les enfants et les animaux domestiques.

Votre enfant doit apprendre à ne pas déranger votre animal de compagnie pendant qu’il mange et à respecter l’espace de son frère ou de sa sœur, tout comme les autres doivent respecter son espace.

L’établissement de règles de base en matière de coexistence garantit le respect commun et permet de faciliter la vie quotidienne.

6. Apprenez-leur à exprimer leurs idées et leurs souhaits de manière assertive

Le respect commence par la maîtrise de soi, une compétence qui peut être développée dès l’âge de 3 ans, en leur apprenant, par exemple, à attendre leur tour et à retarder la gratification.

A lire également :  9 plantes et tisanes pour augmenter sa fertilité

Il est également essentiel que les enfants apprennent à exprimer leurs souhaits sans adopter une attitude exigeante, en comprenant que, dans certaines occasions, ils devront les reporter car ils ne peuvent pas toujours avoir la priorité sur les autres.

7. Aidez-les à développer leur empathie

Le respect ne doit pas être développé par imposition ou par peur, mais par la pleine conviction que les autres méritent d’être traités avec gentillesse.

Pour développer cette attitude, il est important que les enfants sortent de leur position égocentrique et apprennent à se mettre à la place de l’autre, afin qu’ils comprennent que parfois leurs mots et leurs attitudes peuvent causer du tort.

Pour ce faire, il est important que vous les encouragiez à réfléchir en leur posant des questions telles que : Comment vous sentiriez-vous à leur place ? Comment pensez-vous qu’ils se sentent par rapport à ce que vous leur avez fait ?