crise enfant 7 ans

Vous avez déjà traversé la crise des 2 ans… et survécu. Cependant, il est également courant de parler de la crise de 7 ans, bien que certains enfants la traversent un peu plus tôt, à l’âge de 6 ans. L’enfance de nos enfants est pleine d’ajustements et de réajustements.

De déséquilibres, d’insécurités, d’avancées et de reculs. Parce que grandir est un processus fait de hauts et de bas, de découverte des limites et des possibilités. Un temps pour explorer et, surtout, pour faire des erreurs afin d’apprendre. D’apprendre à connaître et de se connaître soi-même.

Et sur ce chemin de la maturité, où l’enfant construit progressivement sa personnalité, les différentes crises qu’il traverse sont nécessaires à la justification de son “moi”. En d’autres termes, ils doivent se différencier des autres et construire leur propre manière d’être et, bien sûr, d’être dans le monde.

Pourquoi les enfants traversent-ils la crise des sept ans ?

Tout au long de ces 7 années, le cerveau de l’enfant n’a cessé de se développer et de s’élargir. Ces petits explorateurs grandissent et leurs possibilités de pensée et d’action s’élargissent à un rythme vertigineux. Avides de liberté et d’autonomie, ils se rebellent souvent contre les limites et les règles que nous fixons à la maison.

Leur langage est désormais beaucoup plus élaboré, de sorte que la colère et la frustration qu’ils ressentent de ne pas pouvoir obtenir ce qu’ils veulent, et qu’ils exprimaient auparavant avec leur corps par des crises de colère et des colères, ils sont désormais capables de les verbaliser par des jurons, des insultes et des gros mots. En outre, il est fréquent de les entendre se plaindre de l’injustice de ce qui leur arrive.

A lire également :  Des clés pour stimuler la parole de votre bébé

C’est une étape où les sentiments sont à leur comble, dès qu’on les voit sauter de joie ou bouder pour une raison quelconque. Comme nous le verrons plus loin, il est normal de les trouver grognons sans savoir très bien pourquoi. La vérité est qu’ils sont très sensibles à ce que nous leur disons, qu’il s’agisse de louanges ou de punitions, et qu’ils sont très facilement blessés.

Alors, en quoi consiste la crise des 7 ans ?

Entre 6 et 7 ans, nous pouvons observer qu’après une période de calme relatif, une nouvelle crise d’opposition se produit dans laquelle nos enfants :

– Ils se rebellent à nouveau contre l’autorité.

– Ils sont de mauvaise humeur sans vraiment savoir pourquoi.

– Ils pleurent et se mettent en colère assez facilement.

– Ils trouvent des excuses.

– Ils sont rebelles, têtus et dominateurs.

– Ils deviennent plus sérieux et pensifs.

– Et ils se plaignent de l’injustice des choses et du fait que personne ne les aime.

Malgré l’inquiétude qu’ils suscitent chez les parents, tous ces comportements sont absolument normaux et typiques de ce stade. Comme nous l’avons vu plus haut, le cerveau des enfants de 7 ans est en cours de développement, il est encore très immature et inachevé.

À cet âge, leurs capacités cognitives et émotionnelles sont encore en constante croissance et évolution. Le cerveau de l’enfant n’est pas du tout comme celui de l’adulte, car il a encore besoin de plus de temps pour mettre en place les structures et l’expérience nécessaires pour mieux contrôler ses impulsions, mieux prévoir les conséquences de son comportement et comprendre le point de vue des autres.

A lire également :  Méthode Montessori : qu'est-ce que c'est ?

Comment se déroule la crise de 7 ans pour les enfants ?

5 conseils essentiels pour les parents d’enfants de 7 ans

Comme nous l’avons conseillé, éduquer, c’est permettre à nos enfants d’apprendre à se débrouiller seuls et leur offrir les outils nécessaires pour qu’ils deviennent des adultes responsables dans leur propre vie. Et cela implique d’encourager leur autonomie, mais aussi d’établir des limites et des règles de coexistence claires et sans crainte.

Face à la crise d’opposition que peut vivre un enfant de 7 ans, les parents doivent essayer :

Conseils pour la crise de l’enfant de 7 ans

1. Le calme !

Il est important de rester calme face aux débordements émotionnels que les enfants peuvent connaître à cet âge. Comprenez qu’ils font partie de leur développement et qu’ils ont besoin de modèles pour apprendre à gérer toutes les émotions qu’ils ressentent.

2. Adapter les limites et les règles à l’âge

N’oubliez pas que ce qui était utile à un stade de développement peut ne pas l’être à un autre. Maintenant qu’ils sont capables de faire plus de choses par eux-mêmes, ils ont besoin de nouvelles règles et limites qu’ils doivent connaître. Mais n’en faites pas trop, le principe du “moins c’est plus” est fondamental.

3. Etre constant et cohérent

Nous devons être constants et cohérents dans l’application des conséquences en cas de non-respect des règles sans tomber dans l’inflexibilité ou l’autoritarisme.

4. Ne pas négliger les habitudes et les routines

En ce moment, ils sont absolument indispensables. C’est une étape avec de nouvelles obligations scolaires et le travail sur les habitudes, bien que coûteux au début, leur permettra de trouver la sécurité et l’équilibre dont ils ont tant besoin.

A lire également :  Les qualités nécessaires pour être un bon père

5. Écouter, faire preuve d’empathie et éduquer nos enfants sur le plan émotionnel.

Il n’y a rien de mieux que d’être un modèle, car nous éduquons davantage par ce que nous faisons que par ce que nous disons. Écoutez ses plaintes et tout ce qu’il a à dire, faites-lui savoir qu’il est important pour vous, même si cela ne signifie pas qu’il faut lui permettre de faire tout ce qu’il veut.

Mettez des mots sur ses émotions et ne lui en refusez aucune. Accompagnez-le dans les moments de déséquilibre, c’est là qu’il a le plus besoin de vous.