avantages mere a 40 ans ou apres

Devenir mère après l’âge de 40 ans est de plus en plus fréquent. Bien que de nombreuses femmes soient encore préoccupées par les risques liés à la naissance d’un enfant après l’âge de 30 ans, qu’il s’agisse du risque de développer un diabète ou une pré-éclampsie pendant la grossesse, de la possibilité d’une naissance prématurée ou de la vulnérabilité du bébé à certains troubles du développement, la vérité est qu’à cet âge, elles se sentent plus confiantes pour franchir cette étape importante.

En effet, après 40 ans, la majorité des femmes ont réussi à consolider leur carrière professionnelle, ont un emploi permanent, sont financièrement indépendantes, sont plus matures émotionnellement et, si elles ne sont pas dans une relation stable, sont prêtes à entamer une relation sérieuse et durable.

En outre, avec le développement des techniques de reproduction assistée, il y a de plus en plus de chances d’obtenir une grossesse saine à un âge avancé, de sorte que l’infertilité après 40 ans n’est plus un problème.

En outre, des études scientifiques récentes ont montré que le fait d’avoir un premier enfant après l’âge de 40 ans peut également présenter de nombreux avantages, tant pour la mère que pour son bébé.

5 avantages d’être mère après 40 ans

1. Vivre plus longtemps

Une étude menée par des chercheurs de la faculté de médecine de l’université de Californie à San Diego, aux États-Unis, a révélé que les femmes qui ont leur premier enfant après l’âge de 25 ans ont 11 % plus de chances de vivre jusqu’à 90 ans que les mères qui donnent naissance à un âge plus jeune.

A lire également :  Quels sont les signes permettant de savoir si mon bébé a faim ?

Cette constatation a été corroborée par d’autres recherches menées à la faculté de médecine de l’université de Boston, qui ont montré que les femmes qui accouchent après 33 ans ont 50 % plus de chances de vivre jusqu’à 95 ans que celles qui ont leur premier enfant à 29 ans ou moins.

2. Vos enfants sont plus intelligents et plus grands.

Dans une étude publiée dans la revue Population and Development Review, des scientifiques ont interrogé 1,5 million d’hommes et de femmes en Suède et ont constaté que ceux dont la mère les avait conçus après 40 ans étaient en meilleure forme physique, légèrement plus grands et obtenaient de meilleures notes lorsqu’ils étudiaient, par rapport à ceux dont la mère les avait conçus plus jeunes.

Les chercheurs ont expliqué que ce phénomène peut être dû au fait que les mères plus âgées ont généralement des revenus plus élevés et des normes professionnelles plus élevées que les jeunes mères, ce qui leur permet d’offrir une meilleure éducation et une vie plus saine à leurs enfants.

3. Des avantages sur la fonction cognitive

Des chercheurs de l’université de Californie du Sud ont découvert que les femmes qui ont eu leur dernier enfant après l’âge de 35 ans ont tendance à avoir une meilleure capacité cognitive après la ménopause.

Après avoir analysé un groupe de 830 femmes âgées de 41 à 92 ans, les scientifiques ont constaté une corrélation positive entre la grossesse à un âge avancé et la préservation de la fonction cognitive pendant la ménopause.

A lire également :  Améliorer le comportement de son enfant : comment faire ?

4. Elles offrent à leurs enfants un meilleur soutien émotionnel

Les mères de plus de 40 ans ont tendance à être moins stressées par leur situation financière et la sécurité de leur emploi.

Elles ont donc tendance à être plus patientes et à passer plus de temps avec leurs enfants. Ils attachent également une grande importance à la stimulation précoce et à l’éducation des enfants, et investissent donc beaucoup de ressources, d’efforts et de temps dans l’éducation de leurs enfants.

C’est du moins ce qu’a montré une étude publiée dans le Journal of Family Psychology, selon laquelle l’éducation et le revenu des parents ont un impact favorable sur les performances cognitives et le développement émotionnel des enfants.

5. Leurs enfants réussissent mieux dans la vie

Une étude publiée dans la revue Population and Development Review a révélé que les enfants dont les mères les avaient conçus à un âge plus avancé réussissaient mieux aux tests standardisés, allaient plus loin à l’école et étaient plus susceptibles d’aller à l’université que leurs pairs dont les mères les avaient eus plus jeunes. Elles avaient également un vocabulaire plus étendu et un langage plus fluide, et avaient des relations sociales plus affirmées et plus durables.