stimuler intelligence enfant

L’intelligence des enfants peut être développée. Il est vrai qu’elle a une composante génétique, mais elle est également influencée par les conditions environnementales et les expériences de vie.

Par conséquent, un environnement enrichissant, qui pose sans cesse de nouveaux défis et où l’enfant doit faire des efforts pour apprendre de nouvelles choses, stimulera son intelligence. Bien sûr, les parents jouent un rôle clé dans ce domaine.

7 stratégies simples pour stimuler l’intelligence de votre enfant

1. Opter pour une alimentation saine

Saviez-vous que la malbouffe peut affecter l’intelligence des enfants ? Une étude menée par des chercheurs de l’université de Bristol, au Royaume-Uni, a révélé que la consommation de sucres et de graisses trans peut affecter le QI des enfants.

En revanche, d’autres études ont montré qu’une alimentation saine dès le plus jeune âge pouvait stimuler l’intelligence.

Certains aliments tels que le chocolat noir, les œufs, les poissons gras et la betterave ont la capacité de stimuler la production de neurotransmetteurs dans le cerveau, d’augmenter la vigilance et de favoriser la capacité à résoudre des problèmes.

2. Veillez à ce qu’il dorme suffisamment

Le sommeil est vital pour le bon fonctionnement du cerveau. Il a été constaté que lorsqu’un enfant passe une nuit blanche ou une mauvaise nuit de sommeil, il est plus facilement distrait le lendemain, a du mal à se concentrer et est incapable de penser clairement.

En fait, une étude allemande a révélé qu’un manque de sommeil affecte la biochimie du cerveau et provoque une instabilité cognitive. En revanche, lorsqu’un enfant dort plus de 8 heures, il se réveille le lendemain avec un esprit plus clair, ce qui lui permet de se concentrer plus facilement sur des tâches et de résoudre des problèmes.

A lire également :  Quels sont les avantages des animaux de compagnie pour les enfants ?

3. Encouragez-les à briser la routine.

Les habitudes aident les enfants à accomplir des tâches plus rapidement, mais elles peuvent devenir une entrave à leur intelligence.

En effet, les habitudes font travailler le cerveau de manière automatique et renforcent les connexions neuronales déjà existantes, mais elles n’encouragent pas le développement de nouvelles connexions cérébrales qui favorisent le développement des compétences et de l’intelligence.

Une façon de stimuler l’intelligence de votre enfant est donc de l’encourager à changer ses habitudes, qu’il s’agisse de se brosser les dents avec la main opposée, d’essayer de nouvelles saveurs à l’heure des repas ou de découvrir de nouveaux jeux.

4. Encouragez-les à développer leurs passions

Une étude menée par les universités du Wisconsin et de l’Indiana a révélé que les passions des enfants sont bénéfiques au développement intellectuel.

Les intérêts intenses, en particulier ceux qui exigent des connaissances plus approfondies, comme la passion pour les étoiles ou le fonctionnement des voitures, aident non seulement les enfants à apprendre ces sujets, mais améliorent également leur attention, stimulent leur persévérance et renforcent les compétences cognitives telles que le traitement et l’analyse des informations.

5. Encouragez-les à apprendre une nouvelle langue

L’apprentissage d’une nouvelle langue n’ouvrira pas seulement de nouvelles portes à votre enfant, mais stimulera également son intelligence.

Une étude menée par des chercheurs du centre médical de l’université de Georgetown a révélé que les personnes qui parlent deux langues ou plus ont davantage de matière grise dans les lobes frontal et pariétal, deux zones du cerveau impliquées dans le développement de la pensée, de l’attention et du contrôle exécutif, par rapport à celles qui ne parlent qu’une seule langue.

A lire également :  Mon enfant se retient-il de faire pipi : pourquoi ?

6. Encouragez votre enfant à faire du sport

Des recherches menées à l’université de Dundee ont révélé que l’exercice physique améliore les résultats scolaires des enfants, en particulier la compréhension verbale et la pensée logique.

Les experts, qui ont analysé les résultats scolaires dans différentes matières de près de 5 000 enfants, ainsi que le temps qu’ils consacrent à l’activité physique, ont constaté que la pratique d’un sport à un âge précoce est étroitement liée à de bons résultats scolaires.

L’exercice physique augmente l’oxygénation du cerveau, ce qui accroît la connectivité neuronale et améliore les fonctions cognitives.

7. Stimulez l’intérêt de votre enfant pour les puzzles.

Le jeu est un élément fondamental du développement précoce de l’enfant. Non seulement il s’agit d’un agent de socialisation, mais il leur permet également de découvrir le monde qui les entoure, tout en les aidant à développer leurs compétences cognitives. E

n effet, les jeux de société et les jeux solitaires stimulent les capacités cognitives telles que l’attention, la mémoire et la réflexion. C’est ce qu’a démontré une étude menée à l’université de Chicago, selon laquelle les enfants qui jouent avec des puzzles développent de meilleures compétences spatiales et mathématiques que ceux qui ne jouent pas avec des casse-tête.